Obrázky na stránke
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[graphic]

‘ amp; L у а pëu d’Ouvrages cles Anciens,qui ayent elle plus " agreables que les Satyres de ‘ —‚ ‘И juvenal. Onytrouve toutes les beautés qui ne peuvent manquerV де plaire; une grande varieté de fujets , une maniere libre б: hatdie, une multitude de penfées excellentes, une grande force, des rarlleries piquantes, 86 fur tout un clifcours foû-tenu, qui nes’éloigne jamais de fon caraêtere. Tous ces Avantages luy ont donné le premier rang entre les Poëtes Satyriques: Car bien qu’Horaee ayt écrit avant luy , dans un temps, où il n’y eut jamais plus de politeífe à Rome , ёс qw? fes Satyres foient incomparables, Ser»

[graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

fxßßxca Ouvrage, fr on le croyoir, on s’abPciendroit de le lire.

Si quelques-uns entroient dans laA mefme penfêe, öc qu’ils fuifent furpris que fen dronne une nouvelle Traduëtion ‚ je les prie де conlideter се que jfay ё répondre.

je croy que Гоп demeurera d’accorcl que les Langues ont un caraëlere, qui leur ей й particulier, que Гоп пе doit

[ocr errors]

agreable dans l’une , le (oit necell`airement dans l’aut.re. Ainíi il peut bienI arriver que ce qui feroit infupporra.

Ые dans nofire Langue , peut ейге’ 'permis dans la Latine, Comme попе

[ocr errors]

occaiion. de croire qu’i1 n’a point

[ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »