Obrázky na stránke
PDF

P R E FA C Е.

honte du vice , ou qu’il fait peu de cas de noíìre vertu. Mais il n’y a point d'apparence de croire que les Romains euífenr joint Itoutes ces idées accelfoires aux termes , qu’ils employoient pour exprimer les defordres contraires `a l’honnel’teté. Car pouvons-nous. juger qu’un Poëte Satyrique , qui n’é­ pargnoit perfonnc , qui efìoit le fevere Cenfeur de tous les defordres , Se qui elioit plus Pliilofophe, que les Philofophes mefmes , fuû tombé dans un dcffaut aulli grollier que celuy cle falir fes excellentes exlrortations à la vertu par des termes infames, qui au-­ roient marqué ¿a corruption дс fon cœur, ôc le mépris qu’il auroit fait de fes Lecteurs.

Ainli on peut bien 'fe tromper, fi on ne fait pas la difference, qui ell: entre les Langues : öe bien que je ne l`aye remarquée ici, que pour julìifier Juvenal fur ce qu’on luy a reproché d’eû're ‘пор libre dans fes exprellions , il fera toûjours utile de s’-en fervi-r_, pour bien juger du vray merite des

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

PREFACE. ‚ 'languiffarites TraduCtions , que Гоп п-с peut entendre que par leur original, éc dont on accable le monde, qui a droit de fe repentir dele-s avoir ellixnées.

_Airiii «bien qu’il-.sy ayt beaucoup de .cliofes allés difficiles dans le texte de ces Satyres, on en trouvera nearimoins la Tradußtionfi ayfée , ôc fi ёAelaircie avec fort peu de changement,` que Гоп auroit tort de trouver `aredire que `je 1’aye mife _en eflat d’e{l-te leuë ‚ fans _qu’il foit neceífaire d’avo-it recours aux Commentaires Pour ce qui ell: des eiidroits> trop libres , qui ont donné l’occa{`ion de parler de ma methode, je ne crains point que la pl_us`„fcrupuleufe honnelìetê en (oit offenfée. 1’ay neanmoins exprimé toute la penfée du Poète, je n’en ау point

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

negligence.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »