Obrázky na stránke
PDF
ePub

Si vocat officium ; turba cedente vebetur
Dives, at ingenti curret faper ora Liburno,
Atque obiter leget, aut fcribet, vel dormiet intus.
Namque facit fomnum clansá le&tica fenoftra.
Antè tamen'veniet: nobis properantibus obftat
Vnda prior: magro populus premit agmine lanbie's

Qui sequitur: ferit hic cubito, ferit affere duro
Alter: at bic tignum capiti incutit : ille metre-

tam.

Pingwiw crara luto, planta mox undique magna
Calcor, ek in digito clavus mibi militis haret,
Nonne vides quanto celebretur sportula fumo?
Centum convive, fequitur sua quem que culinas
Corbulo vix ferret tot vasa ingentia, tot rey
Impofitas capiti, quot re&to vertice portat
Serunlus infelix, o cursu ventilar ignene.
Ssenduntur tunica farta. modo longa corasiat
Sarraco veniente abies atque altera pinum
Plaustra vehunt, nutant alta, poputoq; minantur.
Nam fi procubuit, qui faxa Ligustica portat
Axis, & cversum fudit fuper agmina montem,

il faut se retirer pour laisser passer une liriere élevée sur les épaules des esclaves , où un homme riche lit à son aise, ou écrit, ou s'endort; car les fenestres estant fermées, il n'y a rien qui l'interrompe. Cependant il avance tousiours, mais quelque diligence que nous y voulions faire, des flors de monde nous res tardent. La foule de ceux qui se pressent pour le suivre,nous embarraffe. L'un nous pousse du coude en passant. Un autre nous heurte d'un ais qu'il porte sur son dos. Celuy-là vient frapper le derriere de la teste avec une longue perche, celuy.cy avec un pot. Icy je suis couvert de boue par un lourdaur qui m'éclabourfe. Là je m'accroche aux cloux qui attachent la botte d'un Cavalier. Ne t'aperçois-tu point combien les viandes qu'il faut diftribuer à tant de

gens qui le suivent, élevent de fumée en l'air ? Il y en a cent nourris à ses dépens. Ils sont suivis chacun de leur esclave, qui leur porte leur cuisine. Corbulon ne porteroit pas tout ce que ces esclaves ont sur leur tefte, fe tenant droits, de peur de répandre, & allant fi viste, que l'air qu'ils agitent, soufle le feu, & l'empesche de s'éteindre. Souvent on nous déchire nos habits, que nous avions pris foin de refaire. Mais y a-t-il rien de plus terrible, qu'un grand sapin avec d'autres arbres portés sur des chariots, qui branflent dessus , & qui menacent de choie. Sil effet de quelque char

se rompt, & que le vaste débris d'une monta gne tombe sur quelqu'un, il est certain qu'il ne luy restera aucune figure d'homme. De lorte qu'il semblera qu’un meline coup aura aneanti son corps.

Cependant comme les esclaves de celuy qui aura esté écrasé, ne se doutant point de l'acci*dent qui sera arrivé à leur maistre, preparent les choses necessaires pour le bain, on nettoye la vaisselle, on allume le feu, on frotte de parfums les servietes qui servent à essuyer la Tueur, on appreste les draps, on s'empresse afin qu'il trouve tout preft à son retour. Mais helas? Il est déja arrivé sur le bord du Styx, où il est effrayé de la veuë du triste Nauronnier, & où il ne peut esperer de traverser les marais, n'ayant pas

de

quoy payer son palsage.

Mais considerés les perils de la nuit, voyés combien les estages des maisons sont élevés, & vous jugerez quel danger il y a que des pots qui sont sur une fenestre estroite, ne tombent sur vostre teste. Le coup en est G grand, qu'on les voit marqués sur le pavé, & qu'ils le bri. sent quelquefois. De sorte que ceux qui sont conviés de louper chés leurs amis, sont bien peu prévoyants, s'ils y vont, sans avoir fait leur testament : autant de fenestres que nous voyons ouvertes lors que nous passons dans les ruës, avant que ceux qui logent dans ces mai

Qui fupereft de corporibus ? quis membra , quis

offa Invenit? obtritum vulgi perit omne cadaver More anime. domns interea secura patellas Jam lavat, o bucca foculum excitat, de fonat

unctis Strigilibus, ejo pleno componit lintea gutto. Hec inter pueros varie properantör: at ille Iam fedet in ripa, tetrumque novitius horret Porthmea, nec sperat cænofi gurgitis alyum Infelix, nec habet quem porrigat ore trientem. Refpice nunc alia, ad diverfa pericula noctis : Quod fpatium te&tis fublimibus, unde cerebrum Testa ferit, quotiestimosa, do curta feneftris Vafa cadent, quanto percuffum pondere fignent, Et ladant licem : poffisignavus haberi, Et fubiti cafus improvidus, ad coenam ss Intestatus e as. adeo tot fata, quot illa. Nolte patent vigiles , te pratereunte, feneftra,

[ocr errors]

Ergo optes, votumque feras miferabile recuns, Vt fint contenta patulas defundere pelveis.

Ebrius ac petulans, qui nullum forte cecidit, Dat penas, no&tem.patitur lugentis amicum Peleïde, cubat in faciem, mox deinde supinus. Ergo non aliter poterit domire. quibusdam fomnum rixa facit:fed qnăvis improbus annis, Atque mero fervens, cavet hunc quem coccina

lana Vitari jubet, & comitum longissimus ordo: S Multum praterea flammarum, o anca lampası Me, quem Luna folet deducere, vel breve lumen Candela, cujus difpenfo & tempere filum, Contemnit. mifera.cognosce proamia rixky, Si rixa eft, ubi tu pulfaszego vapula tantum. Star contra, ftarique jubapa parere neceffe eft. Nam quid agas , cum te furiosus cogat, cu idem Fortier ? Vnde venist exclamat. cujus aceto,

« PredošláPokračovať »