Obrázky na stránke
PDF
ePub

portent des

Ce sont-elles neanınoins, qui se plaiguenc de la chaleur, quoy qu'elles n'ayent qu'une robe forcedéliée; une legere estoffe de foye les échauffe,& les incommode.

Cependant, regarde avec quelle hardiesse elles

coups ,

combien elles relia stent à la pesanteur de leurs armes, avec quelle adresse elles se soustiennent , en baillant la teste pour éviter les atteintes de leurs ennemis , & enfin combien elles sont chargées des replis de leurs robbes retroussées. Et aprés les avoir veuës en cet eftat, qui ne riroit de les voir reprendre leurs habits de femmes? Dites-nous maintenant, petites filles des Lepides, des Metelles, des Fabius, li jamais Comedienne s'est déguisée de la forte, & li jamais la femme du Gladiateur Asyle a plus souffert dans tous les combats de l'Amphy. theatre.

Mais il y a toûjours quelques nouveaux sujets de chagrin dans le mariage. On ne peut dormir en repos auprés d'une femme. Dans le temps mesme qu'elle est infidelle à son mary, qu'elle est dans un commerce fecret avec son amant, elle est pire qu'une tys greffe. Elle hait ses Esclaves ; elle fe plaint que son mary

a des Maistresses. Elle à des larmes de commande , qui coulent, quand il luy plajft. Son mary croit que ce sont des larmes de tendresse. Le pauvre Sot est ravy

de fe croire aymé. Il l'a rassure de la crainte, qu'elle sçait si bien feindre, & essuye ses larmes par les baisers. Mais quelles Lettres, quels Billets ne liroit il pas, Gi il ouvroit la Cassetre de cette Infidelle, qui feint une fi grande jalousie?

Mais enfin, il la surprent avec un Esclave, ou avec un de ses Amants. Quintilien, pourriez-vous trouver quelque raison apparente, quelque excuse , pour colorer ce desordre? Il ne le peut pas. Mais elle est plus habile que le plus habile Orateur. Defendez-vous donc vous. mesme. Eh bien, dit - elle, ne faites-vous pas ce qu'il vous plaist? Me serail deffendu d'en faire autant que vous. N'avons nous pas le mesme droit

En vain le mary veut faire du bruit, & la menaçer. Dois je etre plus sage que vous, luy dit elle, moy qui ne suis qu'une femme Il n'y a rien de plus hardy , bien qu'elle ayt esté surprise. Il semble qu'elle a plus de droit de se mettre en colere, & de parler hardi

ment.

Si tu me demande quelle source mal-heureuse a donné naissance à tant de desordres ? je te diray qu'autrefois les femmes estoient honnestes, parce qu'elles n'estoient que dans une tres-perire fortune. Le travail où elles s'employoient dans leurs cabanes , le peu de fom. meil qu'elles prenoient, leurs mains endur,

Tu tibi tunc curruca places: fletumque labellis Exforbes, que fcripta , & quas lecture tabellas, Sitibi zelotype retegantur fcrinia mecha.

Sed jacet in servis complexibus, aut equitis. dic Dic aliquem sodes, dic Quintiliane colorem.

Heremus. dic ipsa. Olim convenerat, inquit,
Vt faceres tu quod velles, nec non ego poffem

Indulgere mihi. clames licet, & mare celo Confundas: homo fum. nihil est audacius illis Deprensis: iram arque animos à crimine su

munt.

Vnde hæc monstra tamen, vel quo de fonte re

quiris ? Præftabat castas humilis fortuna Latinas

Quondar, o nec vitiis contingi parva finebat
Te&ta labor, fomnique breves, vellere Thufce

Vexata , duraque manus, ac proximus urbi

Annibal, ftantes Collina in turre mariti. Nunc patimur longæ pacis mala : sævior armis Luxuria incubuit, viétumque ulcifcitur orbem, Nullum crimen abest, facinusque libidinis , ex

quo

Paupertas Romana perit hinc fluxit ad iftos
Et Sybaris colles, hinc á Rhodos, á Miletos,
Atque coronatum & petulans, madidumque Tao

rentum.

Prima peregrinos obscena pecunia mores.
Intulit, & turpi fregerunt sæcula luxu
Divitiæ molles. Quid enim Venus ebria curat?
Inguinis á capitis quæ fint discrimina, nefcit.
Grandia, qua mediis jam noctibus oftrea mordet,
Cum perfufa mero Spumant unguenta Falerno,
Cum bibitur.conch', cumiam vertigine te&tum
Ambulat, & geninis exfurgit menfa lucernis.

cu par

cies à la peine, Annibal campé prés de Ro. me, les Romains faisant une garde continuel. le sur leurs murailles, chassoient loin d'elles tous les vices. Maintenant nous fouffrons les desordres qui naissent de l'abondance & d'une longue paix. La volupté plus puissante que

les armes de nos Ennemis nous acca ble, & vange l'Univers , que nous avons vainnostre

courage. Il n'y a plus de crime; il n'y a plus de desordre, que l'amour n'introduise, depuis que Rome n'est plus pauvre. Nous avons fait passer jusques à nous la molesse des Sybarites, de Rhodes, de Milet, & toutes les delices de Tarente, avec le honteux usage de l'argent des Estrangers ; nous avons pris la corruption de leurs mæurs ; & les richesses , & le luxe, ont affoibly la vertu des Romains.

En effet, y a-t-il quelque chose qui retienne aujourd'huy les femmes dans leur devoir , particulierement dans le vin? Elles ne connoissent plus quelle difference il y a entre la raison & les sens. Elles passent les nuits à manger ce qu'il y a de plus propre à leur donper un plus grand sentiment du plaisir. Elles meflent l'odeur du vin avec celle de leurs parfums. Elles boivent enfin dans de la grands vases, qu'elles croyent que tout tourne dans la maison, & qu'elles voyent tout double fuc la table,

« PredošláPokračovať »