Obrázky na stránke
PDF
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

XI.SA'rv1nn nn Iuvruarf fry; tree du marché, où бей un coup leur de ne les pas manquer. Car ils n’aim'en't la vie, que pour trouver dcquoy contenter la delicatelle de leur goulk.

Celuy qui n’a plus rien ,qui ейргей де per­` dre tout loncredir, 8€ dont on entrevoit déja la mil ere , ne garde plus de mefures dans fa de’penfe. П; recherchent le рыб: де la bonne chere dans tous les élements , quelque prix qu’il leur en сопйе. A prendre garde un peu de prés , il n’y a rien qui leur femble meilleur, que ce qu’ils acheptent bien cher. Ils ne font

one point de dilliculte’ d’emprunter de grandes fommes , qui ne feront pas long- temps entre leurs mains: cl’engag'er leurs meubles, «Sc jufques aux morceaux des Statuës de leurs Anсейгез , 8: de fe faire fervir dans les vales cle terre , qui leur relient , des mets qui leur coûtent tout le revenu d’un Chevalier. Сей aiuli qu’ils fout réduits à le faire Gladiateurs, ou Comediens , б: â fuivre leur maniere de vivre. ll faut donc juger де la dépenfe , felon les perfonnes qui la font. Ce qui ей un excés , une profulion pour Rutilius, ne Гей pas pour Ven. tidius 3 au contraire, бей une magnilìcence digne de luy. Ses riehelfes donnent ce beau nom à fa table. Je croy que j’aurois droit de me moquer d`un homme qui fgauroit combien le Mont Atlas ей ¿levé au clelfus des plus hau­`

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PredošláPokračovať »