Sermons sur la doctrine et les devoirs du Christianisme

Predný obal
J.-J. Paschoud, 1818 - 324 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Obsah


Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 150 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. » C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Strana 183 - Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme donc » ne sépare pas ce que Dieu a joint.
Strana 17 - Tu mangeras le pain à la sueur de ton visage, jusqu'à ce que tu retournes en la terre d'où tu as été pris ; car tu es poussière et tu retourneras en poussière.
Strana 76 - Puis il prit le pain, et, ayant rendu grâces, il le rompit et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous : faites ceci en mémoire de moi.
Strana 77 - Prenez et mangez: Ceci est mon •.corps. Et prenant le calice, il rendit grâces et le leur donna, '.en disant: Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de ..la nouvelle alliance qui sera répandu pour plusieurs pour la „rémission des péchés.
Strana 222 - Je vous donne un commandement nouveau, c'est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aimés.
Strana 306 - Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais...
Strana 12 - Dieu, ayant parlé autrefois à nos pères, en divers temps et en diverses manières, par les prophètes, vient enfin de nous parler en ces derniers jours par son propre Fils (a), 2.
Strana 142 - Car l'exercice corporel est utile à peu de chose; mais la piété est utile à toutes choses, ayant les promesses de la vie présente et de celle qui est à venir.
Strana 236 - Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un des plus petits de mes frères que voilà, vous me les avez faites à moi-même.

Bibliografické informácie