Notice bibliographique des ouvrages de M. de La Mennais, de leurs réfutations, de leurs apologies et des biographies de cet écrivain

Predný obal
L'éditeur, 1849 - 149 strán (strany)
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 55 - ... et puis après les avoir souillées par mesure de police, on leur dira froidement, rentrez, nous vous le permettons. Le ministre prescrira jusqu'aux détails du culte; on priera , ou l'on ne priera pas , à telle heure, ou à telle autre heure, selon qu'il lui plaira de l'ordonner. Que sais-je enfin? Et je ne dis pas ce qui sera ; je dis ce qui est, je raconte ce que la France a sous les yeux , ce qui soulève d'indignation quiconque a un cœur d'homme. Non, non, les catholiques n'accepteront...
Strana 67 - DLCDJ a bien publié l'Examen d'un ouvrage intitulé • des Doctrines philosophiques sur la Certitude, dans leurs rapports avec les fondements de la Théologie...
Strana 56 - Le Peuple Constituant a commencé avec la République ; il finit avec la République. Car ce que nous voyons, ce n'est pas certes, la République, ce n'est même rien qui ait un nom : Paris...
Strana 70 - Ouvrage qui contient le développement primitif du principe de l'autorité générale, adopté par M. l'abbé de La Mennais , comme l'unique fondement de la Certitude. Pour servir d'appendice au t. II de...
Strana 71 - Des doctrines philosophiques sur la certitude dans leurs rapports avec les fondements de la théologie
Strana 56 - ... n'en fournit pas d'exemple ; des lois attentatoires au droit de réunion, détruit de fait ; l'esclavage et la ruine de la presse , par l'application monstrueuse de la législation monarchique remise en vigueur ; la garde nationale désarmée en partie ; le peuple décimé et refoulé dans sa misère, plus profonde qu'elle ne le fut jamais : non, encore une fois, non, certes, ce n'est pas là la république ; mais , autour de sa tombe sanglante , les saturnales de la réaction. ï. Les hommes...
Strana 57 - L'intention était claire; on voulait à tout prix nous réduire au silence. On ya réussi par le cautionnement. Il faut aujourd'hui de l'or, beaucoup d'or pour jouir du droit de parler : nous ne sommes pas assez riches. Silence au pauvre.
Strana 55 - ... uns d'entre les derniers de vos enfants qu'on accuse d'être rebelles à votre infaillible et douce autorité : les voilà devant vous ; lisez dans leur âme, il ne s'y trouve rien qu'ils veuillent cacher; si une de leurs pensées, une seule, s'éloigne des vôtres, ils la désavouent, ils l'abjurent.
Strana 56 - ... République ; mais, autour de sa tombe sanglante, les saturnales de la réaction ». « Les hommes qui se sont faits ses ministres, ses serviteurs dévoués, ne tarderont pas à recueillir la récompense qu'elle leur destine et qu'ils n'ont que trop méritée. Chassés avec mépris, courbés sous la honte, maudits dans le présent, maudits dans l'avenir, ils s'en iront rejoindre les traîtres de tous les siècles dans le charnier où pourrissent les âmes cadavéreuses, les consciences mortes...
Strana 39 - C'est au peuple , au vrai peuple qu'il faut s'identifier; c'est lui seul qu'on doit voir; c'est lui qu'il faut amener à défendre sa propre cause, à vouloir, à agir. Tout mouvement moins profond sera stérile pour le bien ; parce qu'il sera vicié dans son principe. Plus convaincu...

Bibliografické informácie