Journal historique, ou Mémoires critiques et littéraires sur les ouvrages dramatiques [&c.] depuis 1748 jusqu'en 1751, Zväzok 1

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nenaąli ľiadne recenzie.

Iné vydania - Zobrazi» vąetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáľe

Strana 32 - Tallemont, qui avoit eu un de ses laquais mis à la Bastille avec les gens du prétendant, écrivit le lendemain la lettre suivante à M. de Maurepas : » Le roi vient, monsieur, de se couvrir d'une gloire « immortelle, en faisant arrêter le prince Edouard. Je « ne doute point que Sa Majesté ne fasse chanter le Te « Deum pour remercier Dieu d'une victoire qui lui fait « tant d'honneur. Mais comme mon laquais, nommé...
Strana 226 - A ma muse, qui vient d'éclore, Vous annoncez un sort brillant; Grand roi, Voltaire à son couchant, Vaut mieux qu'un autre à son aurore. Mais si vous daignez me prêter Quelques traits de votre lumière , A ce prix , j'ose me flatter D'obtenir l'éclat de Voltaire.
Strana 225 - Déjà l'Apollon de la France S'achemine à sa décadence : Venez briller à votre tour; Élevez-vous s'il brille encore ; Ainsi le couchant d'un beau jour Promet une plus belle aurore.
Strana 66 - S'il était mort pour les Jésuites. Indulgente société, O vous, dévots plus raisonnables, Apôtres pleins d'urbanité, Le goût polit vos mœurs aimables. Vous vous occupez sagement De l'art de penser et de plaire ; Aux charmes touchants du Bréviaire Vous entremêlez prudemment Et du Virgile et du Voltaire. Vous parlez au nom du Seigneur, Et vous n'ennuyez point les hommes, Vous nous condamnez sans fureur; Vous nous voyez tels que nous sommes.
Strana 1 - Versailles , n'allez-vous pas quel» quefois faire votre cour au roi ? ma foi , mon » prince, répondit Voltaire, voulez-vous que je » vous dise, je n'y vais plus; on ne peut le voir qu'à y son petit lever. Cet homme ( ce sont ses termes en » parlant du roi dans un foyer ) se lève tantôt à dix » heures, tantôt à deux heures, une autre fois à » midi; on ne peut compter sur rien ; moi je lui ai » dit: Sire, quand votre majesté voudra de moi, » elle aurq. la bonté de me donner ses ordres...
Strana 38 - Consuls; les toges de chaque Sénateur « étaient de toile d'argent, avec des bandes « de pourpre et des vestes de toile d'or, et « une autre bande de pourpre formant le « laticlave , le tout festonné et enrichi de « diamans faux. On a trouvé ce Sénat là « un peu pomponné; mais cela vaut mieux « que s'il eût été mal vêtu et eu vieil ori
Strana 252 - Vous n'avez qu'à lever les glaces l lui dit militairement le Maréchal , et il part. Sénac partit aussi , ou du moins descendit surle-champ du carrosse , et fut se mettre en sûreté à la queue de la tranchée, jusqu'à ce qu'il vit revenir son convalescent , et il fit bien. Le lundi 27 , je fus à la première représentation de la Double extravagance, comédie en trois actes et en vers. Cette pièce est d'un nommé M. Bret, qui en avoit déjà donné une en un acte, il ya deux ou trois ans.
Strana 290 - Tous les romans qui paraissent sont bien dénués d'événements piquants; si j'écrivais ma vie, vous verriez bien d'autres aventures. « Par exemple, en allant un jour à tel endroit, je fus arrêtée dans un bois, loin de tout secours, par un voleur. Mes gens prirent la fuite. « Quand il m'eut bien volée, le galant s'avisa de me trouver belle et, en conséquence, il en fallut en passer par ce qu'il voulut.
Strana 76 - Fait au Conseil d'Etat du Roi, Sa Majesté y étant, tenu à Versailles le unze septembre mil sept cent soixante dix neuf.
Strana 151 - C'est fait. Vous lui donnez un an ? Vous l'insultez!... En dix ou douze veilles, Sujets manqués par l'aîné des Corneilles, Sujets remplis par le fier Crébillon, II refond tout... Peste! voici merveilles! Et la besogne est-elle bonne ?... Oh! non!

Bibliografické informácie