Obrázky na stránke
PDF
ePub
[blocks in formation]

Livre I.

ETYMOLOGIE.

Chapitre I.

Des lettres et de leur division.

La 1. langue latine a les mêmes lettres que la langue 1. française savoir: les voyelles: a, e, i, (y), o, u, les consonnes : b, c, d, f, 8, (k), l, m, n, p, q, r, s, t, v, x, z et l'aspirée: h. 2. Avec les voyelles on forme les diphthongues: ae, oe, 2. au, eu (ei).

Les consonnes se divisent en plusieurs classes:
a) les liquides (liquidae): l, m, n, r.

b) la sifflante: s.

36

c) les muettes (mutae) qui d'après les organes avec les quels on les prononce, se subdivisent en trois ordres: 1) les labiales

2) les gutturales

c, g, k, qu

3) les linguales

d, t.

b, p, f, v 3. Prononcez ti suivi d'une voyelle comme en français 3. dans nation, addition etc. Dans les mots grecs cependant, dans totius, génitif de totus et dans les mots où ti est précédé de t, s ou x prononcez ti conformément au son naturel de ces deux lettres p. ex. Milti-ades, osti-um, mixti-o, mitti-er.

4. Pour le partage des mots en syllabes, il faut remar- 4. quer que deux consonnes, qui peuvent commencer un mot en latin ou en grec, appartiennent toujours à la même syllabe, et que dans les mots composés il faut partager d'après la composition.

Partagez donc ignis et non pas ig-nis, pa-stor et non pas pas-tor (parcequ'il y a des mots qui commencent par gn ou st p. ex. gnarus et stare); inter-esse et non pas inte-resse (parceque le mot est composé de inter et esse).

« PredošláPokračovať »