Histoire des ordres religieux et militaires, ainsi que des congrégations séculières de l'un et de l'autre sexe: qui ont été établies jusqu'à présent, contenant leur origine, leur fondation, leurs progrès; les événemens les plus considerables qui y sont arrivés ... les vies de leurs fondateurs et de leurs réformateurs, Zväzok 1

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nenaąli ľiadne recenzie.

Iné vydania - Zobrazi» vąetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáľe

Strana 392 - Vous obligent à l'exercice de toutes les vertus chrétiennes 6• morales } & à tes porter à un plus haut point que ne fait le commun des chrétiens. Le grand-maître , en donnant la croix au nouveau chevalier , lui dit encore : Je vous donne la croix de notre Ordre y vous la porter e\ toute votre vie au nom de la fainte Trinité, Pere, Fils, & (aint-Efprit. Elle vous doit faire fouvenir de la PaJJion de Notre- Seigneur , 6» vous engage à Fobfervance des faintes Regles &• des ftatuts de la...
Strana 395 - DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL ET DE ST LAZARE DE JÉRUSALEM.
Strana 39 - Dieu demeuroient la plupart chez leurs parents , ou vivoient en leur particulier deux ou trois enfemble, ne fortant que pour aller à l'églile, où elles avoient leurs places féparées du refte des femmes.
Strana 280 - Papebrocs, a pris à tâche de décrier les Ordres de S. Benoît , de S. Auguftin, de S. François , des Minimes , & principalement celui des Carmes. Les derniers fe plaignent fur-tout de ce qu'il a marqué que c'étoit pour fe divertir , que Bollandus avoit fait 5.
Strana 263 - ... Hofpitaliers , qui d'ailleurs s'étoient beaucoup- relâchez de leur premier Inftitut ,. principalement ceux d'Italie , étoient devenus inutiles. C'eft ce qui obligea le Pape Innocent VIII. de fuprimer leur Ordre, & de l'unir avec tous les biens qui lui apartenoient , à l'Ordre de St. Jean de Jerufalem, par une Bulle de l'an 1490. mais cette Bulle ne fut point reçue en France, où il ya toujours eu des Grands-Maîtres de l'Ordre de St^ Lazare de Jerufalem, qui; ont reçu DES CHEVALIERS. 139...
Strana 69 - Antoine se prosterna devant , et y demeura jusqu'à midi passé, le priant d'ouvrir, et lui disant : Vous savez qui je suis, d'où je viens et pourquoi. Je sais que je ne mérite pas de vous voir ; toutefois je ne m'en irai pas sans vous avoir vu. Je mourrai à votre porte; au moins vous enterrerez mon corps. Paul lui répondit : On ne demande point en menaçant; vous étonnez-vous que je ne vous reçoive pas, puisque vous ne venez que pour mourir? Alors il lui ouvrit la porte en souriant. Ils s'embrassèrent...
Strana 382 - Si DONNONS EN MANDEMENT à nos amés & féaux Confeillers les Gens tenans notre Cour .de Parlement à Paris...
Strana 137 - Leurs cellules sont si étroites , qu'un homme a de la peine à s'y étendre. Ils ne mangent point de viande non plus que les autres religieux d'Ethiopie. Ils sont toujours appliqués à Dieu et à. la méditation des choses saintes ; c'est là toute leur occupation. J'y vis un vieillard âgé d'environ soixante - six ans , qui n'avoit vécu pendant sept ans que de feuilles d'olivier sauvage.
Strana 114 - Auteurs modernes les ont accufés fauflèment d'Eutychiauifme , ils n'ont aucune erreur particulière , mais ils conviennent avec les Catholiques & avec les Grecs Orthodoxes & fchifmatiques de tous les autres points qui concernent la Religion.
Strana 380 - U donna pouvoir à ce Prince de nommer le Grand Maître de cet Ordre, lequel pourroit créer autant de Chevaliers que bon lui fembleroit. Il permit à ces Chevaliers de fe marier, & après la mort de leur première femme de pafTer à de fécondes noces , & d'époufer même une veuve.

Bibliografické informácie