De l'étude des hiéroglyphes, fragmens [by N.G. Palin].

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Obsah

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 86 - ... mais qui nous entraînent avec eux dans l'abîme , s'ils ne la prennent pas pour guide. Tels sont les mouvements de l'âme qu'elle exécute quelquefois sans le ministère du corps, et quelquefois aussi de concert avec lui. Si maintenant on veut connaître ceux de l'âme universelle, que l'on jette les yeux sur le mouvement rapide du ciel et sur la circulation impétueuse des sphères planétaires placées au-dessous de lui, sur le lever, sur le coucher du soleil , sur le cours et le retour des...
Strana 25 - ... infatigable scrutateur recueille ce qu'il nomme les symboles des peuples en Afrique, en Asie, en Europe, comme en Amérique, et, en faisant l'application aux grands monumens de l'Egypte , il trouve , par exemple , sur le portique du grand temple, de Dendéra, une traduction du centième psaume de David , composé pour inviter les peuples à entrer dans le temple de Dieu (2). On est même allé plus loin : non contens de supposer que les monumens de l'Egypte exprimaient des séries d'idées tout-à-fait...
Strana 94 - ... et que les petits des lions rugissent après leur proie, et cherchent la nourriture que Dieu leur a destinée. / Le Soleil se levant ensuite, elles se rassemblent, et vont se coucher dans leurs retraites.
Strana 199 - Qui est celui qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, et qui, la tenant étendue, a pesé les cieux; qui soutient de trois doigts toute la masse de la terre ; qui pèse les montagnes et met les collines dans la balance?
Strana 105 - Comme la rosée du mont Hermon qui descend sur la montagne de Sion ; car c'est là que le Seigneur a ordonné que fût la bénédiction et la vie jusque dans l'éternité.
Strana 70 - Si» cile, et l'esprit de Dieu ne pourra songer à tout » en même temps (2). » (i) « Timée de Locres a dit ceci : II ya deux causes » de tous les êtres : l'intelligence , cause de tout ce qui » se fait avec dessein ; et la nécessité, cause de ce •» qui est forcé par les qualités des corps.
Strana 255 - ... pensée de Dieu écrite. Les ' « peintures linéaires ou plastiques du monde et des « choses du monde, d'après ce premier des sages, « sont pour nos sens une peinture de la pensée « divine, et la pensée humaine est une image de la « pensée divine. «Considère donc nos emblèmes, Thamyris : le « ciel et la terre, l'esprit et la matière, la nature et «la société, y sont traduits en signes.
Strana 122 - ... à leur fin. Mais luy au contraire est bien loing de la terre , sans macule , sans tache , ny pollution, quelconque, pur et net de toute substance qui peult admettre aucune mort , ny aucune corruption. LXXXII. MAIS les âmes des hommes , pendant qu'elles sont icy bas enveloppées de corps et de passions, ne peuvent avoir aucune participation de dieu , sinon d...
Strana 71 - ... ou de l'être toujours changeant : que Dieu posa cette substance mitoyenne entre la substance indivisible et la substance divisible dans les corps } qu'ensuite , prenant ces trois natures ensemble, il les mêla dans une forme, en accommodant par force la nature de l'autre , ou le diversement opposé , répugnant à se mêler avec celle de l'homogène...
Strana 71 - Enfin les ayant mêlées avec la substance , et des trois en ayant fait un seul assemblage , il les divisa de nouveau en portions convenables, chacune d'elles étant mêlée de l'homogène ( ou du même, ) et de l'hétérogène ( ou de l'autre, ) et de la substance mitoyenne ». *, Avant d'aller plus avant , il 'est bon de remarquer que les disciples de Platon, même ceux qui...

Bibliografické informácie