Obrázky na stránke
PDF
ePub

To whom mild answer Adam thus return'd:

Sole Eve, associate sole, to me beyond Compare above all living creatures dear! Well hast thou motion'd, well thy thoughts employ'd How we might best fulfil the work which here God hath assign’d us; nor of me shalt pass Unpraised; for nothing lovelier can be found In woman, than to study household good, And good works in her husband to promote. Yet not so strictly hath our Lord imposed Labour, as to debar us when we need Refreshment, whether food, or talk between, Food of the mind, or this sweet intercourse Of looks and smiles; for smiles from reason flow, To brute denied, and are of love the food; Love, not the lowest end of human life. For not to irksome toill, but to delight, He made us, and delight to reason join'd. These paths and bowers doubt not but our joint hands Will keep from wilderness with ease, as wide As we need walk; till younger hands ere long

Assist us :

Adam lui fit cette douce réponse:

« Ma seule Eve, ma seule associée, à moi « sans comparaison plus chère que toutes les « créatures vivantes, bien as-tu proposé, bien as« tu employétes pensées pour découvrir comment « nous pourrions accomplir le mieux ici l'ouvrage « que Dieu nous a assigné. Tu ne passeras pas « sans être louée de moi, car rien n'est plus ai-' « mable dans une femme que d'étudier le devoir « de famille et de pousser son mari aux bonnes « actions. Cependant notre maître ne nous a pas « si étroitement imposé le travail, qu'il nous in« terdise le délassement quand nous en avons « besoin , soit par la nourriture, soit par la con« versation entre nous (nourriture de l'esprit), « soit par ce doux échange des regards et des « sourires; car les sourires découlent de la raison; « refusés à la brute, ils sont l'aliment de l'amour : « l'amour n'est pas la fin la moins noble de la vie « humaine. Dieu ne nous a pas faits pour un tra« vail pénible, mais pour le plaisir et pour le

plaisir joint à la raison. Ne doute pas que nos « mains unies ne défendent facilement contre « le désert ces sentiers et ces berceaux, dans

l'étendue dont nous avons besoin pour nous « promener, jusqu'à ce que

ce que de plus jeunes mains « viennent avant peu nous aider.

But if much converse perhaps Thee satiate, to short absence I could yield ; For solitude sometimes is best society, And short retirement urges sweet return. But other doubt possesses me, lest harm Befall thee sever'd from me; for thou know'st What hath been warn'd us; what malicious foe, Envying our happiness, and of his own Despairing, seeks to work us woe and shame By sly assault; and somewhere nigh at hand Watches, no doubt, with greedy hope to find His wish and best advantage, us asunder; Hopeless to circumvent us join'd, where each To other speedy aid might lend at need: Whether his first design be to withdraw Our fealty from God; or to disturb Conjugal love, than which perhaps no bliss Enjoy'd by us excites his envy more; Or this, or worse, leave not the faithful side That gave thee being, still shades thee, and protects. The wife, where danger or dishonour lurks, Safest and seemliest by her husband stays,

« Mais si trop de conversation peut-être te « rassasie, je pourrais consentir à une courte « absence, car la solitude est quelquefois la meil« leure société, et une courte séparation précipite « un doux retour. Mais une autre inquiétude

m'obsède ; j'ai peur qu'il ne t'arrive quelque « mal quand tu seras sevrée de moi; car tu sais « de quoi nous avons été avertis, tu sais quel « malicieux ennemi, enviant notre bonheur et « désespérant du sien, cherche à opérer notre « honte et notre misère par une attaque artifi« cieuse; il veille sans doute quelque part près « d'ici, dans l'avide espérance de trouver l'objet « de son désir et son plus grand avantage, nous « étant séparés ; il est sans espoir de nous cir« convenir réunis, parce qu'au besoin nous pourrions nous prêter l'un l'autre un ra

pide secours. Soit qu'il ait pour principal « dessein de nous détourner de la foi envers « Dieu, soit qu'il veuille troubler notre amour

conjugal, qui excite peut-être son envie plus « que tout le bonheur dont nous jouissons; « que ce soit à son dessein, ou quelque chose de « ceci ou pire, ne quitte pas le côté fidèle qui a t'a donné l'être, qui t'abrite encore et te

protége. La femme, quand le danger ou le dés« honneur l'épie, demeure plus en sûreté et « avec plus de bienséance auprès de son mari

[ocr errors]

Who guards her, or with her the worst endures.

To whom the virgin majesty of Eve,
As one who loves, and some unkindness meets,
With sweet austere composure thus replied :-

Offspring of heaven and earth, and all earth's lord ! That such an enemy we have, who seeks Our ruin, both by thee inform’d I learn, And from the parting angel overheard, As in a shady nook I stood behind, Just then return'd at shut of evening flowers. But that thou shouldst my firmness therefore doubt To God or thee, because we have a foe May tempt it, I expected not to hear. His violence thou fear'st not; being such As we, not capable of death or pain, Can either not receive, or can repel. His fraud is then thy fear; which plain infers Thy equal fear, that my firm faith and love Can by his fraud be shaken or seduced ; Thoughts, which how found they harbour in thy breast,

« PredošláPokračovať »