Histoire des Romains depuis les temps les plus reculés jusqu'à la (mort de Théodose).

Predný obal
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 518 - De tous les peuples du monde, le plus fier et le plus hardi, mais tout ensemble le plus réglé dans ses conseils, le plus constant dans ses maximes, le plus avisé, le plus laborieux, et enfin le plus patient, a été le peuple romain. De tout cela s'est formée la meilleure milice et la politique la plus prévoyante, la plus ferme et la plus suivie qui fut jamais.
Strana 79 - Ceci n'est pas en contradiction avec ce qui a été dit plus haut de la décadence du régime municipal par suite de l'abstention des chrétiens.
Strana 306 - S'ils rendent un culte à Vénus , ils considèrent cette déesse comme présidant au mariage; s'ils adorent Bacchus, et usent largement de ses dons , ce dieu est pour eux le père de la joie, qui , avec Vénus, contribue à procurer une nombreuse progéniture. On ne voit chez eux ni l'insolence , ni l'obscénité, ni les danses lascives de vos théâtres...
Strana 501 - On oubliait les fortes vertus pour les abstinences monacales, la patrie pour le cloître , et la guerre pour la controverse. Ce siècle de splendeur théologique fut l'avantscène de la barbarie : tant il est vrai que la religion, secours divin des âmes, n'est pas un instrument politique qui suffise à tout, et ne peut suppléer, pour les états, ni le travail, ni la liberté , ni la gloire ! FIN.
Strana 186 - Nous croyons en un seul Dieu, Père tout-puissant créateur des choses visibles et invisibles, et en un seul Seigneur, Jésus-Christ, Fils de Dieu, seul engendré du Père, c'est-à-dire de la substance du Père, Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré non...
Strana 186 - Nous croyons en un seul Dieu , Père tout-puissant , créateur de toutes choses , -visibles et invisibles ; et en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, engendré du Père, c'est-à-dire de la substance du Père. Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu; engendré et non fait, consubstantiel au Père ; par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre.
Strana 186 - Je confesse , un baptême pour la rémission des péchés; et j'attends la résurrection des morts, et la vie du siècle à venir.
Strana 368 - C'est en ce sens que j'entendrais le mot extraordinaire de Malebranche : « Dieu est le lieu des esprits, comme l'espace est le lieu des corps.
Strana 194 - ... toutes ses paroles? où ce qui plaisait au commun des évêques était empêché par le magistrat? Il commandait, et des soldats nous faisaient mouvoir En somme, frères chéris, quelle espèce de concile était-ce là, où la mort et l'exil pouvaient être prononcés contre nous s'il avait plu à César? S'ils avaient voulu juger en évêques, qu'avaient-ils besoin de comtes et de soldats et de lettres de convocation signées d'un empereur?
Strana 63 - Mazarin dira des protestants : « Le petit troupeau broute de mauvaises herbes, mais il ne s'écarte pas. » A cette époque de son règne, Dioclétien pensait ainsi à l'égard des chrétiens. Une phrase singulière, écrite dans l'édit de 311, aide à comprendre ce respect involontaire pour le Crucifié.

Bibliografické informácie