Mémoires de la Société royale académique de Savoie, Zväzok 5

Predný obal
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 296 - ... même mentalement, dire, je pense, sans paroles intérieurement prononcées, auxquelles il donne le sens que lui ont enseigné ceux qui les lui ont apprises, et que...
Strana 317 - ... croire. Nous croyons tous invinciblement que nous existons, que nous sentons, que nous pensons, qu'il existe d'autres hommes doués comme nous de la faculté de sentir et de penser, que nous communiquons avec eux par la parole...
Strana 317 - Nous l'établis» sons comme fait, et nous croyons à ce fait, comme » tous les hommes y croient, comme vous y croyez » vous-même, parce qu'il nous est impossible de ne » pas y croire. Nous croyons tous invinciblement que » nous existons, que nous sentons, que nous pensons, » qu'il existe d'autres hommes doués comme nous de » la faculté de sentir et de penser, que nous com...
Strana 211 - 1 1 2 3 , censura vivement la réunion de ces deux « conditions, qui ne se séparèrent cependant que « trois siècles après. Une Bulle expresse, obtenue « par te cardinal d'Estouteville , en permettant « le mariage des médecins, les sépara véritable...
Strana 291 - Oui jamais douta de ces choses, et de mille autres semblables? Dans un ordre différent, nous ne doutons pas davantage d'une multitude de vérités que la science constate; et c'est cette impuissance de douter, ou du moins, si l'on doute, l'assurance d'être déclaré fou, ignorant, inepte, par les autres hommes , qui constitue toute la certitude humaine. Le consentement commun , sensus communis , est pour nous le sceau de la vérité; il n'y en a point d'autre.
Strana 296 - ... prononcées, auxquelles il donne le sens que lui ont enseigné ceux qui les lui ont apprises, et que dès lors cette certitude, cette conscience de sa propre existence, qu'il tire de cette pensée, lui vient précisément de l'autorité qui lui a enseigné à dire je pense...
Strana 324 - Quiconque dit : Je suis , avant de savoir que Dieu est, et qu'il ne peut nous tromper , affirme donc sans aucune raison d'affirmer , ou pose au milieu des airs la première pierre de l'édifice qu'il entreprend d'élever ; et si l'on suppose sans preuve l'existence de Dieu , on franchit un abîme immense , c'est-à-dire tout l'espace qui sépare le doute absolu de la certitude , et l'être contingent de l'être nécessaire (i). » On voit par là que toute l'argumentation du savant auteur peut se...
Strana 174 - Sy (jïg- i6.) représente une parabole dont les deux branches sont venues se confondre sur la ligne de tangence d'un plan avec la surface d'un cône. Supposons que cette ligne Sj fasse avec l'axe des x un angle dont la tangente trigonométrique soit égale à -|-. Cette ligne aura pour équation : y = -- ^ x , d'où : 3 y -+• x = o. Comme la ligne S,y est double, il faudra poser deux fois de suite 3^ -{-x= o.
Strana 368 - ... et même les savans, ont conçu de toute doctrine philosophique, et le nom de philosophe, jadis si vénéré, ne sera-t-il plus qu'un objet de haine pour les uns ou de mépris pour les autres? La raison humaine ne pourra -t- elle jamais jeter l'ancre dans cet océan d'incertitudes , et at-elle été irrévocablement condamnée, comme les Danaïdes de la fable , à recommencer sans cesse un. labeur qui ne finit jamais? Gardons-nous de nous laisser aller à une pensée si pusillanime. Tant de grands...
Strana 45 - ... tail, on a cherché depuis l^g-temps à détermi« ner quelle devait être la proportion entre la « quantité de bétail à entretenir et la culture des « grains, pour qu'il résultât de tous deux les plus « grands profits qu'on puisse en attendre. La mul« tiplication du bétail élève le produit de la cul« ture par l'augmentation des engrais , et à son « tour l'amélioration de la culture augmente la « rente du bétail, en multipliant les produits « destinés à la nourriture des...

Bibliografické informácie