Obrázky na stránke
PDF
ePub

SPEECH of the Queen, on the Opening of the British Parlia

ment.— Westminster, October 17, 1899.

My Lords and Gentlemen,

WITHIN a very brief period after the recent prorogation I am compelled by events deeply affecting the interests of my Empire to recur to your advice and aid. The state of affairs in South Africa has made it expedient that my Government should be enabled to strengthen the military forces of this country by calling out the Reserve. For this purpose the provisions of the law render it necessary that Parliament should be called together.

Except for the difficulties that have been caused by the action of the South African Republic, the condition of the world continues to be peaceful.

Gentlemen of the House of Commons,

Measures will be laid before you for the purpose of providing for the expenditure which has been or may be caused by events in South Africa. The Estimates for the ensuing year will be submitted to you in due course.

My Lords and Gentlemen,

There are many subjects of domestic interest to which your attention will be invited at a later period, when the ordinary season for the labours of a Parliamentary Session has been reached. For the present I have invited your attendance in order to ask you to deal with an exceptional exigency, and I pray that, in performing the duties wbich claim your attention, you may have the guidance and blessing of Almighty God.

SPEECH of the Queen, on the Closing of the British Parlia

ment.-- Westminster, October 27, 1899.

My Lords and Gentlemen,

I am happy to be able to release you from the exceptional duties wbich have been imposed upon you by the exigencies of the public service.

I congratulate you on the brilliant qualities which have been displayed by the brave regiments upon whom the task of repelling the invasion of my South African Colonies has been laid. In doing 30, I cannot but express my profound sorrow that so many gallant officers and soldiers should liave fallen in the performance of their duty.

Gentlemen of the House of Commons,

I acknowledge with gratitude the liberal provision which you have made to defray the expenses of military operations in South Africa.

My Lords and Gentlemen,

I trust that the divine blessing may rest upon your efforts and those of my gallant army to restore peace and good government to that portion of my Empire, and to vindicate the honour of this country.

CONVENTION between Great Britain, Austria-Hungary, *

Belgium, the Congo State, Denmark,* France, Germany, Italy, Liberia,* the Netherlands, Persia,* Portugal, Russia, Spain, Sweden and Norway, Turkey, and the United States, respecting the Liquor Traffic in Africa.Signed at Brussels, June 8, 1899.

[Ratifications deposited at Brussels, June 8 and 19, 1900.]

Sa Majesté la Reine du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, Iinpératrice des Indes; Sa Majesté l'Empereur d'Allemagne, Roi de Prusse, au nom de l'Empire Allemand ; Sa Majesté le Roi des Belges; Sa Majesté le Roi d'Espagne, et en son nom Sa Majesté la Reine-Régente du Royaume ; Sa Majesté le RoiSouverain de l'État Indépendant du Congo; le Président de la République Française; Sa Majesté le Roi d'Italie; Sa Majesté la Reine des Pays-Bas; Sa Majesté le Roi de Portugal et des Algarves, &c.; Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies; Sa Majesté le Roi de Suède et de Norvège, &c.; et Sa Majesté l'Empereur des Ottomans ;

Voulant pourvoir à l'exécution de la clause de l'Article XCII de l'Acte Général de Bruxellest qui prescrit la revision du régime d'entrée des spiritueux dans certaines régions de l'Afrique ;

Ont résolu de réunir à cet effet une Conférence à Bruxelles, et ont nommé pour leurs Plénipotentiaires, savoir:

Sa Majesté la Reine du Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, Impératrice des Indes, Sir Francis Plunkett, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges ; et le Sieur H. Farnall, du Foreign Office;

* Acceded subsequently. See Protocol of June 8, 1900, page 8.

+ Vol. LXXXII, page 55.

Sa Majesté l'Empereur d'Allemagne, Roi de Prusse, au nom de l'Empire Allemand, ie Sieur Frédéric-Jean, Comte d'Alvensleben, son Chambellan et Conseiller Intime Actuel, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges ; et le Sieur Guillaume Göhring, son Conseiller Intime de Légation;

Sa Majesté le Roi des Belges, le Sieur Auguste, Baron Lambermont, son Ministre d'État, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire; et le Sieur Auguste van Maldeghem, Conseiller à la Cour de Cassation de Belgique ;

Sa Majesté le Roi d'Espagne, et en son nom Sa Majesté la Reine-Régente du Royaume, le sieur W. Ramirez de Villa-Urrutia, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté le Roi-Souverain de l'Etat Indépendant du Congo, le Sieur Paul de Smet de Nueyer, son Ministre d'État, Membre de la Chambre des Représentants de Belgique ; et le Sieur Hubert Droogmans, Secrétaire-Général du Département des Finances de l'État Indépendant du Congo;

Le Président de la République Française, le Sieur A. Gérard, Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire de la République Française près Sa Majesté le Roi des Belges ;

Sa Majesté le Roi d'Italie, le sieur R. Cantagalli, son Envoyé Extraordinaire et Ministre plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté la Reine des Pays-Bas, le Jonkheer Rudulpbe de Pestel, son Envoyé Extraordinaire et Ministre plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté le Roi de Portugal et des Algarves, le Sieur AntoineMarie, Comte de Tovar, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies, le Sieur N. de Giers, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté le Roi de Suède et de Norvège, le Sieur Auguste-L.Fersen, Comte Gyldenstolpe, son Ministre plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges;

Sa Majesté l’Empereur des Ottomans, Étienne Carathéodory Effendi, Haut Dignitaire de son Empire, son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire près Sa Majesté le Roi des Belges ;

Lesquels, munis de pouvoirs en bonne et due forme, ont adopté les dispositions suivantes :

Art. I. A partir de la mise en vigueur de la présente Convention, le droit d'entrée sur les spiritueux, tel qu'il est réglé par l'Acte Général de Bruxelles, sera porté, dans toute l'étendue de la zone cù n'existerait pas le régime de la prohibition visé à l'Article XCI du dit Acte Général, au taux de 70 fr. par hectol, à 50 degrés centésimaux, pendant une période de six ans.

Il pourra exceptionnellement n'être que de 60 fr. par hectol. à 50 degrés centésimaux dans la colonie du Togo et dans celle du Dahomey.

Le droit d'entrée sera augmenté proportionnellement pour chaque degré au-dessus de 50 degrés centésimaux; il pourra être diminué proportionnellement pour chaque degré au-dessous de 50 degrés centésimaux.

A l'expiration de la période de six ans mentionnée ci-dessus, le droit d'entrée sera soumis à révision en prenant pour base les résultats produits par la tarification précédente.

Les Puissances conservent le droit de maintenir et d'élever la taxe au delà du minimum fixé par le présent Article dans les régions où elles le possèdent actuellement.

II. Ainsi qu'il résulte de l'Article XCIII de l'Acte Général de Bruxelles, les boissons distillées qui seraient fabriquées dans les régions visées à l’Article XCII du dit Acte Général, et destinées à être livrées à la consommation, seront grevées d'un droit d'accise.

Ce droit d'accise, dont les Puissances s'engagent à assurer la perception dans la limite du possible, ne sera pas inférieur au minimum du droit d'entrée fixé par l'Article I de la présente Convention.

III. Il est entendu que les Puissances qui ont signé l'Acte Général de Bruxelles, ou y ont adhéré, et qui ne sont pas représentées dans la Conférence actuelle, conservent le droit d'adhérer à la présente Convention.*

IV. La présente Convention sera ratifiée dans un délai qui sera le plus court possible, et qui, en aucun cas, ne pourra excéder un an. *

The following Protocols recording the deposit of ratifications and the accession of certain Powers to the Convention were signed on the 8th and 19th June, 1900:

Protocole de la Séance tenue à Bruxelles, au Département des Affaires étrangères,

le 8 Juin, 1900, en exécution de l'Article IV de la Convention du 8 Juin, 1899, pour la Revision du Régime des Spiritueux en Afrique.?

Étaient présents: Pour l'Allemagne: Son Excellence M. le Comte d'Alvensleben, Ministre d'Allemagne à Bruxelles ;

Pour la Belgique: M. le Baron Lambermont, Ministre d'État; M. van Maldeghem, Conseiller à la Cour de Cassation;

Chaque Puissance adressera sa ratification au Gouvernement de Sa Majesté le Roi des Belges, qui en donnera avis à toutes les autres Puissances Signataires de la présente Convention. Les ratifications de toutes les Puissances resteront déposées dans les archives du Royaume de Belgique

Aussitôt que toutes les ratifications auront été produites, ou au plus tard un an après la siguature de la présente Convention, il sera

.

Pour l'Espagne : Son Excellence M. de Villa-Urrutia, Ministre d'Espagne à Bruxelles ;

Pour l'État Indépendant du Congo: M. le Comte de Smet de Naeyer, Ministre d'État; M. Droogmans, Secrétaire - Général du Département des Finances de l'État Indépendant du Congo;

Pour la France: Son Excellence M. Gérard, Ministre de France à Bruxelles ;

Pour la Grande-Bretagne: Son Excellence Sir F. R. Plunkett, Ministre Sa Majesté Britannique à Bruxelles ;

Pour l'Italie: Son Excellence M. Cantagalli, Ministre d'Italie à Bruxelles ;

Pour les Pays-Bas : Son Excellence M. le Jonkheer de Pestel, Ministre des Pays-Bas à Bruxelles ;

Pour le Portugal: Son Excellence M. le Comte de Tovar, Ministre de Portugal à Bruxelles ;

Pour la Russie : Son Excellence M. de Giers, Ministre de Russie à Bruxelles ;

Pour la Suède et la Norvège : M. le Baron Beck Früs, Chargé d'Affaires de Suède et Norvège à Bruxelles ;

Pour la Turquie : Son Excellence Carathéodory Effendi, Ministre de Turquie à Bruxelles.

[ocr errors]

Les Soussignés se sont réunis au Ministère des Affaires Étrangères, à Bruxelles, afin de procéder à l'exécution de l’Article IV de la Convention du 8 Juin, 1899, pour la revision du régime des spiritueux en Afrique.

M. le Buron Lambermont, l'un des Représentants de la Belgique, donne lecture du dit Article. Il fait connaître à l'Assemblée que le Gouvernement de Sa Majesté le Roi des Belges a reçu les instruments des ratifications de Sa Majesté l'Empereur d'Allemagne, Roi de Prusse, de Sa Majesté le Roi des Belges, de Sa Majesté le Roi d'Espagne et en son nom de Sa Majesté la ReineRégente, de Sa Majesté le Roi-Souverain de l'État Indépendant du Congo, du Président de la République Française, de Sa Majesté la Reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande, Impératrice des Indes, de Sa Majesté le Roi d'Italie, de Sa Majesté la Reine des Pays-Bas, de Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies, de Sa Majesté le Roi du Suède et de Norvège.

Les dites ratifications sont produites, et, après examen, trouvées en bonne et due forme. Ces documents, conformément aux prescriptions de l’Article IV, resteront déposés dans les archives du Royaume de Belgique.

Les Représentants des Puissances ci-dessus mentionnées donnent acte à M. le Baron de Lambermont de ce dépôt.

Son Excellence le Comte de Tovar déclare que les Chambres Portugaises ne s'étant prononcées que depuis quelques jours sur la Convention, l'envoi des ratifications par son Gouvernement a dû subir quelque retard. Il demande, on conséquence, que le Protocole demeure ouvert pour le dépôt des ratifications do Sa Majesté Très-Fidèle.

Son Excellence Carathéodory Effendi déclare que les ratifications de Sa

« PredošláPokračovať »