Obrázky na stránke
PDF
ePub

a établi, de la leur manifester.

La Harpe éprouva l'heureux effet de la prière , lorsque, épouvanté par l'abîme que lui présentaient quarante années d'égarement, son coeur abattu s'autressa au Dieu qu'il venait de retrouver et qu'il connaissait à peine, et lui dit: « Que dois-je faire ? » que vai:-je devenir ?.. » Dieu lui répondit par l'impression subite

que

fit sur son coeur la lecture de ces paroles, dans l'Imitation: Me voici , mon fils je viens à vous parce que vous m'avez invoqué : paroles qui le firent tomber la face conire terre , qui baignèrent ses yeux de larınes délicieuses, et dissipèrent toutes les pensées désolantes dont son ame était accablée.

Siu , célèbre prince chinois, nous apprend que, ne pouvant se résoudre à reconnaître, dans Jésus, le Souverain Maitre de l'univers et le Créateur du genre humain, il redoubla son application à s'instruire, et y joignit (l'instantes prières au Dieu du Ciel. Elles furent exaucées; et ce prince remercia , de tout son coeur, ce père de misericorde , d'avoir daigné l'éclairer intérieurement, et le conduire , par sa grâce , à la vraie religion.

Il serait aisé d'établir, par une foule d'exemples semblables , que Dieu n'a jamais abandonné ceux qui l'ont invoqué avec une intention droite el pure.

Depuis le commencement du XVIe siècle jusqu'à ce jour, ont paru un grand nombre d'excellents livres , où l'on trouve le développement le plus lumineux des preuves de la religion chrétienne.

Mais, si cette importante matière est épuisée, quant au fond , il reste toujours de nouvelies manières d'exposer les preuves, de les choisir , de les rapprocher, de les réunir , de les rendre plus sensibles.

J'ai fait choix des principales, et je les ai classées dans l'ordre qui n'a paru le plus naturel et le plus facile à saisir; en sorte que

de leur ensemble résulte la démonstration convaincante , que le parti de la Religion est non-seulement le plus sûr , mais manifestement le plus judicieux , et tel que

dans les choses ordinaires et les plus importantes de la vie , la

sagesse et la prudence le dicteraient à tout homme raisonnable.

Voici le plan de l'ouvrage :
Dieu est;
Dieu est celui qui est ;-
Dieu nous a faits à sa ressemblance;
Dieu exige de nous des hommages ;
Dieu a

révéler le Christianisme comme expression des hommages qu'il exige de nous ;

Dieù a révélé le Christianisme, et a manifesté la vérité de cette révélation par des faits incontesta

a pu

bles;

Dieu l'a manifestée par des faits antérieurs à la mission de Jésus-Christ , par des faits qui ont accompagné cette mission , et par des faits postérieurs.

Dieu a confié le dépôt de cette révélation à une autorité infaillible,

Je me fais un devoir de déclarer ici que j'ai puisé

[graphic][merged small]
[graphic]

PTRE I.

les preuves de l'existence de

is qu'il est impossible de donfort au-dessus de nos pensées , e, et même de nous en foriner ude à sa grandeur. Son incomun des, dugmes de la religion pliilosophes les plus raisonnables reconnu l'impuissance de l'esprit int. 'avons pas de Dieu une notion connaissons en partie; si nons ne a nature telle qu'elle est , nous en ses opérations ; si nous ne la comis la concevons, et il est important rence de ces deux choses que les bristianisme s'efforcent de confonsans cesse qu'il est impossible d'ad

ne comprend pas; et, suivant eux, nprend pas et ce qu'on ne conçoit même. Dans ce dernier point est eur. ncevoir une chose, c'est avoir l'idée e ; la comprendre , c'est connaître telle existe. Nous concevons une cho

se , nous en avons l'idée , quand notre esprit peut

supposer existante. Pour la comprendre, il faut la connaître à fond, et 'en saisir les différents rapports , savoir : pourquoi et comment elle est ce qu'elle est. Ainsi, pour la concevoir, il suffit de ne pas y apercevoir de répugnance, de contradiction, parce que tout ce qui ne présente aucune répugnance, ou contradiction , peut être supposé exis

tant.

[ocr errors]

Je ne conçois pas un triangle de quatre côtés parce que c'est une chose qui implique contradiction : l'idée d'un triangle et celle de quatre côtés sont deux idées dont l'une détruit l'autre. Mais je conçois des hommes dans la lune, mon esprit ne me présentant point de répugnance, point de contradiction dams cette idée : je puis donc me figurer la lune peuplée d'hommes ainsi que

la terre. Parmi les choses dont l'existence est incontestable , il en est un grand nombre que nous concevons sans les comprendre. Je vois, par exemple , des phénomènes électriques ; je suis sûr que l'électricité existe, et je conçois l'électricité. Mais quelle en est la nature ? Par quels moyens se forme-t-elle? Quelle relation

у

a-t-il entre cet effet et le mouvement qui le produit ou qui le développe ? Je n'en sais rien : je ne comprends pas l'électricité. Nous ne comprenons pas même les choses qui nous sont les plus familières , qui se passent continuellement autour de nous, dans nous mêmes. Comprenons-nous la manière dont se fait la communication du mou

« PredošláPokračovať »