Obrázky na stránke
PDF

il ne commenca en effet que le cinquième de Fevrier, qui etoit le Vendredi avant le jour des cendres. L'Empereur etant arrivè a Pavie, exhorta les evêques a se preparer au concile par de jeunes et des priéres; puis les ayant assemblés et s'etant assis, il leur dit: quoique je sache que j'ai, comme Empereur, le pouvoir d'assembler des conciles, principalement en un si grand péril de l'église, je vous laisse toutefois la decision de cette affaire si importante. Dieu vous a donnè l'autorité de nous juger nousmemes, et ce n'est pas a nous a vous juger em ce qui regarde Dieu Conduisez vous done en cette affaire comme n'ayant a en rendre compte quâ lui. L'empereur ayant, ainsi parlé sortit du concile qui etoit composè Å Ginquante tant archevêques qu'eveques et d'une grande multitude d'abbés et de prevots - - - - - - - ou voit encore plus de detail dans la lettre circulaire des presidens du concile . . . . Ils ajoutent que l'election de Victor, ayant été approuvée par le concile, l'a aussi été par l'Empereur après tout le clergé, puis par tous les seigneurs et par uné multitude inombrable qui étoit presente.

Ibidem, p. 803. an.Chr. 1161.

Le roi de France et le roi d'Angleterre ayant fait la paix, assemblerent des deux royaumes un grand concile pour y reconnoitre le Pape Alexandre plus solennellement que dans les assemblées qu'ils avoient faites chaeum de leur coté, a Eeauvois a Neufmarché, et a Londres. Ce concile se tint a Toulouse en 1161. Il s'y trouva cent prélats tant evêques qu'abbés ; les deux rois y etoient en personne avec plusieurs seigneurs, &c.

Ibidem, p. 305. an. Chr. 1161.
Concile de Lodi.

Cependant l'antipape Victor avoit indiquè un concile a Pavie, puis a Cremone, et le tint enfin a Lodi, suivant la volonté de l'Empereur qui étoit present. Le concile commenca le jour de S. Gervais, dixneuviéme de Juin 1161. L'empereur y assista avec les seigneurs de sa cour et le duc de Bohéme. * Il y eut un grand nombre d'evêques, dont les deux premiers etoient Pelegrin, patriarche d'Aquilee, Gui de Blandrate, élu archvêque deTRavenne: il y eut aussi ' grand nombre d'abbés, de prieurs, de prévots, et d'autres ecclesiastiques. Ils confirmerent tous d'une voix 1'election de Victor, comme on avoit fait l'année precedente au concile de Pavie. En celiuci om lut des lettres des rois de Danemarck, de Norvége, et de Hongrie, de siae archevêques, de vingt evêques, de quantité d'abbés, même de l'ordre. de Citeaux, qui tous reconnoissoient Victor pour Pape, et promettoient de ratifier tout ce qu'il ordonneroit en ceeoncile.

Ibidem, p. 818.
Concile de Tours. am. Chr. 1163.

Le concile commenca en effet ce jour là, et se tint dans l'église de S. Maurice, qui est la métropolitaine. Il s'y trouva, avec le pape, dix sept cardinaux, cent vingt, quatre evêques, quatre cents quatorze abbés, et une grande multitude d'autres personnes, tant ecclesiastiques que laiques. Les prélats etoient rassemblés de toutes les provinces de l'obéissance des deux rois de France et d'Angleterre, et quelqu'uns d'Italie. Arnould, evêque de Lisieux, fit par ordre du Pape un sermon pour l'ouverture du concile, où il exhorte les evêques a combattre courageusement pour l'unité de l'église contre les schismatiques, et pour sa liberté contre les tyrans, qui la pillent et l'oppriment. . . . . Il predit $ l'Empereur se convertera, et confessera quela principautè

e l'église est audessus de la sienne, &c.

Les ordinations faites par Octavien et par les autres schisnatiques sont declarèes nulles. Il est ordonné aux evêques et aux prêtres de veiller sur les herétiques, qui sétant depuis longtemps elevès a Toulouse et aux environs se sont étendus en Gascogne et en d'autres pays. C'etoient les manichéens, depuis nommés Albigeois. IIl est defendu a ceux qui les connoitront de leur donner retraite dans leurs terres, ni protection ; d'avoir aucun commerce avec euae soit pour vendre ou acheter, soit autrement ; le tout sous peine d'excommunication. Lorqu'ils seront decouverts, les seigneurs catholiques les feront emprisonner avec confiscation leurs biens; et; i. fera toutes les diligences pour empêcher leurs conventicules.

THE THIRTEBNTH CENTURY.

Sacrorum conciliorum nova et amplissima collectio, in quâ præter ea quæ Phil. Labbæus* et Gab. Cossartius, et novissimè Nicolaus Coleti, edidêre, et omnia insuper in suis locis optimé Š exhibentur quæ Dominicus Mansi, archiepiscopus Lucensis evulgavit, &c. (Venitiis. 1778.)

Innocentius III. P. An. Chr. 1215. Datum Lateranensi XIII. Kal. Maii. pont. nostr. an. 16.

Archiepiscopo et Episcopis, Abbatibus, et prioribus per Wiennensem provinciam constitutis.

Vineam Domini Sabaoth multiformes moliuntur bestiæ demoliri, quarum incursus adeò invaluit contra ipsam, ut parte non modicd pro vitibus spinæ succreverint, et, quod gementes referimus, ipsae jam vites prqferunt pro uva labruscam, infectae multiplicitér et corruptae. Illius ergò testimonium invocamus, qui testis est in cœlo fidelis, quod inter omnia desiderabilia cordis nostri duo in hoc sæculo principaliter affectamus, ut ad recuperationem videlicet terræ sanctæ, ac reformationem universalis ecclesiæ valeamus intendere cum effeetu. Quorum utrumque tantam requirit provisionis instantiam, ut absque gravi et grandi periculo ultra dissimulari nequeat vel deferri. Unde supplicationes et laerymas frequenter effudimus coram Deo, humiliter observantes, quatenus super his suum beneplacitum revelaret, spiraret affectum, accenderet desiderium, et propositum confirmaret, facultatem et opportunitatem præstando ad ea salubriter exequenda. Quapropter habito super his cum fratribus nostris et aliis viris prudentibus frequenti et diligenti tractatu, prout tanti sollicitudo propositi exigebat, hoe tandem ad exequendam prædicta de ipsorum consilio providimus faciendam, ut quia hæc universorum fidelium communem statum respiciunt, generale concilium juxta priscam sanctorum patrum eonsuetudinem convocemus, propter lucra solummodo animarum opportuno tempore celebrandum ; in quo ad extirpanda vitia, corrigendos excessus, et reformandos mores, eliminendas hæreses, ad roborandam fidem, sopiendas discordias, et stabiliendam pacem, comprimendas oppressiones, et libertatem fovendam, inducendos principes et populos Christianos ad succursum et subsidium terræ sanctæ tam a clericis quam a laicis impendendum, eum eæteris quæ longum esset per singula numerare, providé statuantur inviolabiliter observanda.

* This is the best edition of the Coumcils. A copy of it is in the library of the Athenæum Club in Pall Mall, London. .•

P; Innocent III. declares to the Fourth Lateram General ouncil, that the corruption of the people principally proceeds from the corruption of the Clergy.

Ibidem.
Concilium Luteramense IV. An. Chr. 1215.
Sermo. I. Innocentii. III. P.

Vir ergo vestitus habens atramentarium scriptoris ad renes debat transire per mediam civitatem, et signare Thau super frontes virorum gementium e dolentium super cunctis abominationibus, quæ fiunt in medio ejus : quoniam summus Pontifex, qui super domum Israel constitutus est speculator, transire debet per universam ecclesiam, quæ est civitas regis magni, civitas posita supra montem, investigando et inquirendo merita singulorum, ne dicant bonum malum, vel malum bonum ; ne ponant tenebras lucem, et lucem tenebras ; ne mortificent animas quæ non moriuntur, aut vivificent animas quæ non vivunt. Et ideò ut distinguat et discernat inter illos et istos, debet signare Thau super frontes virorum et dolentium, quatenus ostendat eos, qui dolent et gemant super abominationibus quæ in medio ecclesiæ perpetrantur, signatos esse Thau in frontibus suis. Tales profectò É culpâ dolent, et pro infamiâ gemunt super abominationius, quæ fiunt in medio civitatis: quoniam in tantum jam processit abominatio, quod et infamis est culpa, et est culpa infamia. Unde si foderimus studiose parietem, videbinus abominationes majores, abominationes pessimas, quas nonnulli exercent in templo.

Tempus enim est, sicut beatus apostolus ait, ut judicium incipiat a domo Domini. Nam omnis in populo corruptela principaliter procedit a clero ; quià si sacerdos, qui est unctus peccaverit, facit delinquere populum ; quippe dum laici vident turpiter et enormiter excedentes, et ipsi eorum exemplo ad iniquitatem et scelera prolabuntur. Cumque reprehenduntur ab aliquo, protinùs se excusant, dicentes, non potest filius facere, nisi quod viderit patrem facientem; et sufficit discipulo, si sit sicut magister ejus. Impletum est illud propheticum: erit sicut populus, sic sacerdos (Osee 4) quinnimmo, erubesce Sion, ait mare. (Is. 23.) Hinc etiam mala provenerunt in populo Christiano. Perit fides, religio deformatur, libertas confunditur, justitia conculcatur, haeretici pullulant, insolescunt schismatici, perfidi sæviunt, prævalent Agareni.

A description of the negligence of the Prelates and misconduct qf the Priests, by Pope Honorius III.

Sacrorum conciliorum nova et amplissima collectio, in quâ præter ea quæ P. Labbæus et G. Cossartius, et novissimè Nicolaus Coleti edidére, et omnia insuper in suis locis optimè disposita exhibentur, quæ Joannis Dominicus Mansi, Archiepiscopus Lucensis vulgarit, &e. (Venetiis, 1778.)

[merged small][ocr errors]

Honorius Episcopus servus servorum Dei venerabilibus fratribus archiepiscopis et episcopis et delectis filiis cæteris ecclesiarum prælatis et capitulis per Hiberniam constitutis, salutem et apostolicam benedictionem.

Expectavimus hactenus, expectantes si monitis et statutis concilii generalis, exculta Domini Sabaoth vinea floruisset, si Aaron virga turgentibus gemmis erupisset in flores, et dilatatis foliis amygdala producisset, si geminassent mala punica, et ficus produceret ficos suos; quia ficus præcoquas ánima sponsi desiderat, et sponsa diligit botros cypri. Sed ecce dolentes dicimus, ante messem seges effloruit, et vinea ferè tota et ficus ac virga magis aruit, et vindemiator manum ad cateallum non revocat, sed sic semper vindemiat, quòd post vindemiatores racemos aliquos colligere vix valemus. Vam unusquisque ferè in viam suam abiit, et ad suam negotiationem revolat a regiis nuptiis damnabiliter se excusans. Jam quidem ministri altaris, sicut jumenta, non solùm in stercore computrescunt, sed peccatum suum velut Sodoma prædicant, nec abscondunt, facti ruina et laqueus peccatorum. Quidam etiam ecclesiarum prælati, qui gladios ancipites in nìanibus acceperunt ad faciendam vindictam et increpationes in populis, errantes non corrigunt, membra putrida non excidunt, a caulis oves contagiosas et morbidas non excludunt,

VOL. I. Q.

« PredošláPokračovať »