Obrázky na stránke
PDF
ePub

une participation de cette raison première et souveraine, mère et maîtresse de tous les esprits. Vivre, pour eux,

c'est l'écouter, c'est lui obéir, et la plus parfaite obéissance constitue le plus haut degré de raison, puisque refuser d'obéir au delà de certaines bornes, c'est rejeter une partie du témoignage par lequel la vérité infinie nous est manifestée. Ainsi le genre humain atteste l'existence d'un Dieu souverainement juste, sage , puissant: la raison qui admet en entier ce témoignage possédant plus de vérité, est plus étendue, plus complète, que celle qui nie quelqu'un des attributs de Dieu : elle est aussi plus conséquente, puisque le motif de croire ou de déférer à l'autorité, a, quoi qu'elle enseigne, toujours la même force. Sortez de là, vous ne sauriez éviter le scepticisme, qu'en vous déclarant infaillible, c'est-à-dire, que, de manière

tère propre

ou d'autre, vous êtes contraint d’abjurer la raison.

Nier le témoignage général, lui préférer sa raison particulière, est en effet le carac

de la folie; et tout homme qui ne reconnoît point d'autorité ayant droit de commander à son esprit, est fou, soit . involontairement si sa folie a une cause physique, soit volontairement si elle n'en a pas. Voilà l’unique différence qui existe entre les insensés qu'on enferme, et ceux à qui on laisse l'usage de leur liberté; et l'erreur sur les objets que nous pouvons et devons connoître, l'erreur sur les devoirs soit de la raison , soit du cæur, n'est qu'une folie volontaire, et c'est parce qu'elle est volontaire qu'elle est un crime.

Qu'un habitant de Charenton soutienne qu'il est roi de France, c'est un fou , l'on en convient; mais est-il fou précisément

parce qu'il soutient qu'il est roi de France ? Non, car il existe un autre homme qui dit aussi , je suis roi de France, et qui seroit fou s'il ne le disoit pas. Mais tout le monde dépose en faveur de la royauté de celui-ci; il a pour lui le témoignage général ; dès lors plus de doute. L'autre contredit obstinément ce témoignage, c'est un fou; cette preuve suffit, et même il n'y en a pas d'autre

preuve certaine. A la place de ce malheureux, supposons un homme qui dise, je suis souverain, nous aurons un exemple de la folie volontaire.

Il arrive souvent que la folie, même physique, a pour cause l'obstination avec laquelle l'esprit s'attache à certaines idées fausses. On doit donc trouver plus de fous de cette espèce dans les pays où le principe d'autorité étant affoibli, , les esprits sont moins défendus contre eux-mêmes. Effecti

vement l'expérience prouve qu'il en est ainsi. Sous le règne d'Henri VIII, le nombre deş fous augmenta prodigieusement en Angleterre, et depuis il a toujours été crois: sant. Il augmente de même chaque année en France (1). Nous sommes persuadés qu'il y a trente ans, l'Espagne étoit le pays de l'Europe où il y en avait le moins ; ils s'y multiplieront sans aucun doute, à me

la foi diminuera. Un médecin italien avoit calculé, dans le dernier siècle, qu'il existoit en Italie, proportionnellement à sa population, dix-sept fois moins de fous que dans les contrées protestantes. Ces faits, sous plus d'un rapport, méritent d'être remarqués. Nous sommes loin de nier

que

à

sure que

(1) Cela est si marqué , qu'en beaucoup de lieux les conseils de département demandent qu'on forme de nouveaux établissemens pour les recevoir.

la folie ne soit fréquemment produite para des causes particulières , des émotions, vives, de profondes douleurs ; mais cela n'empêche pas de reconnoître une cause générale de folie , dont l'action se manifeste uniformément chez tous les peuples , à mesure que cette cause s'y développe, c'est-à-dire, à mesure que les esprits s'affranchissent davantage de l'obéissance à l'autorité.

En cherchant par quelles voies l'homme parvient à la connoissance certaine de la vérité, nous avons été conduits à examiner une question peu éclaircie jusqu'à ce jour, et qui a fait naître un grand nombre d'erreurs. On s'est imaginé qu'il existoit des vérités indépendantes de la raison , des vérités senties avant d'être conçues, et qu'à cause de cela l'on nomme vérités de sentiment. On ne pouvoit confondre

« PredošláPokračovať »