Obrázky na stránke
PDF
ePub
[ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors][graphic][merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

A PARIS,
CHEZ LEFÈVRE, ÉDITEUR,

RUE DE L'ÉPBRON, 6;
ET CHEZ GARNIER FRÈRES, LIBRAIRES,

AU PALAIS-ROYAL, 215.

1845.

Ke 18515

Harvard College Library

Gift of
Morris H. Morgan

Jan. 1, 1910

VIE DE PERSE,

D'APRÈS LES ANCIENS MANUSCRITS,

PAR LE MONNIER.

Perse (en latin Aulus Persius Flaccus) naquit à Volterre en Toscane le 4 décembre, sous le consulat de Fas bius Persicus et de L. Vitellius. Flaccus son père était chevalier romain. Perse avait environ six ans lorsque son père mourut. Sisennia, sa veuve, se remaria à Fusius, chevalier romain, et redevint veuve peu d'années après.

Perse fit ses premières études à Volterre. A douze ans il se rendit à Rome, et fut disciple du grammairien Remmius Palæmon, et du rhéteur Verginius Flaccus. Agé de seize ans, il se lia d'amitié avec Annæus Cornutus, qu'il ne quitta plus, et qui l'instruisit dans la philosophie storcienne. Dès sa tendre jeunesse, Perse eut pour amis Cæsius Bassus, Calpurnius Statura, et Servilius Nonianus. Il avait pour ce dernier une tendresse filiale. Il eut chez Cornutus, pour condisciple, Annæus Lucanus (connu depuis par sa Pharsale ). Lucain fut admirateur des ouvrages de notre poëte. Lorsqu'il les entendait réciter, il s'écriait que c'était là de la vraie poésie. Il connut plus tard Séneque, et n'aima point son génie. Il vécut familièrement

« PredošláPokračovať »