Obrázky na stránke
PDF
ePub

PENSÉES

DE PASCAL

PARIS. --ÉDOUARD BLOT ET FILS AINE, IMPRIMEURS, RUE BLEUE, 7.

DE PASCAL

SUR LA RELIGION

ET SUR QUELQUES AUTRES SUJETS

NOUVELLE ÉDITION

CONFORME AU VÉRITABLE TEXTE DE L'AUTEUR

ET CONTENANT

LES ADDITIONS DE PORT-ROYAL

indiquées par des crochets

PARIS

GARNIER FRÈRES, LIBRAIRES-ÉDITEURS

6, RUE DES SAINTS-PÈRES, ET PALAIS ROYAL, 215

1866

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

VIE

DE BLAISE PASCAL

PAR Mme PÉRIER (GILBERTE PASCAL)

Mon frère naquit à Clermont, le 19 juin de l'année 1623. Mont père s'appeloit Etienne Pascal, président en la cour des aides, et ma mère, Antoinette Begon. Dès que mon frère fut en âge qu'on lui pût parler, il donna des marques d'un esprit extraordinaire par les petites reparties qu'il faisoit fort à propos, mais encore plus par les questions qu'il faisoit sur la nature des choses, qui surprenoient tout le monde. Ce commencement, qui donnoit de belles espérances, ne se démentit jamais; car, à mesure qu'il croissoit, il augmentoit toujours en force de raisonnement, en sorte qu'il étoit toujours beaucoup au-dessus de son âge.

Cependant ma mère étant morte dès l'année 1626, que mon frère n'avoit que trois ans, mon père se voyant seul s'appliqua plus fortenient au soin de sa famille; et comme il n'avoit point d'autre fils que celui-là, cette qualité de fils unique, et les grandes marques d'esprit qu'il reconnut dans cet enfant, lui donnèrent une si grande affection pour lui, qu'il ne put se résoudre à commettre son éducation à un autre, et se résolut, dès lors, à l'instruire lui-même, comme il l'a fait, mon frère n'ayant jamais entré dans aucun collége et n'ayant jamais eu d'autre maître que mon père.

En l'année 1631, mon père se retira à Paris, nous y mena

« PredošláPokračovať »